L’électrocardiogramme, une méthode fiable de diagnostic

Un électrocardiogramme (ECG) est un test qui étudie le fonctionnement du cœur en mesurant son activité électrique. À chaque battement cardiaque, une impulsion électrique traverse le cœur. Cette onde fait contracter le muscle cardiaque afin qu’il expulse le sang du cœur. Un médecin peut déterminer si l’activité électrique ainsi observée est normale ou irrégulière. Un ECG vous sera peut-être recommandé si vous souffrez de douleurs à la poitrine ou de palpitations. Des résultats anormaux d’ECG permettent de détecter différents problèmes cardiaques. Ainsi, le médecin peut diagnostiquer une arythmie par exemple.

Des électrodes sont placées sur la peau, habituellement aux poignets, aux chevilles et à six points du thorax. Le regroupement des données fournies par les électrodes produit un tracé précis et global de l’activité électrique du coeur. Le tracé habituel d’un cycle cardiaque comprend trois phases principales.

SinusRhythmLabels.svg.png
Un électrocardiogramme normal
  1. L’onde P : elle reflète l’activité électrique de la dépolarisation des oreillettes. Elle dure entre 0,08 et 0,1 seconde.
  2. Le complexe QRS : il dure en général de 0,06 à 0,1 seconde et illustre l’activité électrique propre à la dépolarisation des ventricules.
  3. L’onde T : correspond à la repolarisation des ventricules.

Les segments PQ et ST reflètent les plateaux auriculaires et ventriculaires durant lesquels les cardiomyocytes auriculaires et ventriculaires se contractent. Les intervalles PR et QT correspondent à des mesures de durées spécifiques au bon fonctionnement du coeur. La variation de longueur de l’intervalle peut être le signe d’une anomalie cardiaque. Par exemple, habituellement l’intervalle PR dure entre 0,12 et 0,20 seconde si la durée s’allonge c’est le signe que la conduction ventriculaire est entravée. De même, l’intervalle QT dure entre 0,2 et 0,4 seconde, l’accélération et l’irrégularité des contractions, signes de pathologies, viendrons modifier le tracé du segment.

Ainsi, l’ECG permet de détecter de nombreuses anomalies cardiaques, que ce soit un trouble du rythme, la baisse de l’apport sanguin au coeur (ischémie) ou des lésions dues à un infarctus du myocarde. Toutefois, il ne permet pas de déceler toutes les anomalies. Il fait partie d’un arsenal diagnostique :

diagnostique cc
Tableau présentant les autres méthodes de diagnostique possibles dans le cadre d’un examen du coeur.

Cela permet au cardiologue et à d’autres médecins d’établir un diagnostic et la formulation d’un plan thérapeutique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s